novembro 30, 2004

AL-MANAR EM FRANÇA, PARTE DOIS. É o artigo de Sylvain Attal no Liberation: «Bienvenue sur Al-Manar, chaîne judéophobe». Uma passagem:
La chaîne de télévision libanaise du Hezbollah était déjà accessible via le satellite Arabsat. Elle sera bientôt disponible sur les opérateurs câble et satellite tels que CanalSatellite ou TPS, au même titre (par exemple) que LCI, Planète ou Pink TV. A moins qu'elle ne soit proposée gratuitement...
Le CSA l'a voulu. En effet, en échange d'un engagement de pure forme et dont la réalité de l'exécution sera de facto invérifiable, Al-Manar, qui avait tant choqué le gouvernement français pour avoir diffusé, lors du ramadan 2003, le feuilleton antisémite Al-Shatat («Diaspora»), inspiré des Protocoles des sages de Sion, se voit intronisé dans notre paysage audiovisuel national. Les leçons à tirer de ce revirement sont multiples. La première est qu'il s'agit d'une nouvelle mesure d'apaisement en direction des promoteurs du terrorisme, qu'il s'agisse d'enlèvements ou d'opérations-suicides. [...] Contentons-nous de constater le sort de nos otages depuis que la France a mis à profit ses «bonnes relations avec le monde arabe», y compris avec des mouvements comme le Hezbollah, que Paris s'obstine à ne considérer que comme un «mouvement politique et spirituel disposant de députés au Parlement libanais». Le Hezbollah est tout cela, mais c'est aujourd'hui surtout une organisation dont, notamment à travers sa chaîne de télévision, le fonds de commerce est l'apologie des opérations-suicides contre les civils israéliens, considérés comme des combattants. «Le mérite [de ces opérations] est de nous redonner espoir, disait le 8 avril 2004 sur Al-Manar, l'un des principaux dirigeants des Frères musulmans. Une nation qui n'excelle pas dans l'industrie de la mort ne mérite pas de vivre.»
Todo o texto aqui.